LEMOCK LA GALERUE

ACCUEIL

VIDEO

GALERIE

TRAVAIL

LEMOCK

ACTUALITE

CONTACTS

LIENS

PLAN

ENGLISH

___________________________________________________________________________________________________________________________________________
Travail archéologie
publicitaire
la rue de près
de loin
mémorisation
collective
visible
non visible
influences

Approche de classification pour une taxinomie visuelle générale
de la création Artistique de Lemock

 
selon la méthode de Francis Parent,
critique et historien d'art

 
Le texte explicatif associé à chacun des quatre critères analysés (A - formalisme, B - matérialité, C - investissement, D - communication) positionne l’œuvre de l’artiste dans l’histoire de l’art en rappelant éventuellement les courants artistiques auxquels elle se rattache, ou les noms des artistes illustres s’étant exprimés dans une approche voisine.

A : FORMALISME
Le premier critère porte sur le formalisme de l'oeuvre : que voit-on quand on regarde une oeuvre, quel type de formalisation se donne à voir de prime abord ? Est-ce plutôt abstrait, plutôt figuratif, plutôt..., etc (classé du plus "abstrait" au plus "réaliste").
A170 : mixte (entre construit géométrique et non construit informel)
du "Field Painting" à "l'Expressionnisme Abstrait" ; accaparement de l'espace pictural dans l'accroissement de ses limites "all over" (Mark Rothko, Jackson Pollock, J.P. Riopelle, Joan Michell, Judith Reigl, …).

Mark Rothko White over red Jackson pollock.The key Joan Mitchell Trees Judit Reigl Center of Dominance
 
A220: avec signes formant des graphies avec sens
L'oeuvre globale reste abstraite mais comprend des signes des "Lettristes" (Simon Hantai, Isidore Isou, Maurice Lemaitre, …) aux "Conceptuels" (Joseph Kossuth, Roman Opalka, …); écriture entre formalisme et communication pure (Ben, Barbara Kruger, ...)
isidor Isou Ben écrire c`est peindre les mots Simon Hantai Galla Placidia
 

B : MATERIALITE
Le second critère porte sur la matérialité de ce qui est donné à voir. S'agit-il de pur concept, de jeu de matières, d'objet détourné etc. (classé du plus "immatériel" au plus "réel") ?
B240 : matériaux ou objets en "Assemblages", collages / décollages, ou "Installations"
objets signifiants ou in-signifiants (voire, rebus de la société) lorsqu'ils sont assemblés dans un nouvel esprit : 
- esthétisant, comme chez les "Nouveaux réalistes" (Arman, Spoerri, César, …) ; les "Affichistes" (villegle, Jiri Kolar, M. Rotella, R. Hains, ...) 
villeglé Jiri Kolar Rotella

C : INVESTISSEMENT CORPS / ESPRIT
Le troisième critère porte sur « l'investissement » de l'artiste dans son oeuvre. Avec quel ratio Corps / Esprit, l'artiste s'investit-il dans son oeuvre ? Classé du plus "intellectuel" (p.ex. "l'Art Conceptuel", ...) au plus "physique" (p.ex. le "Body Art", ...). 
C100 : concept pur vision intellectuelle de l'art comme problème seulement philosophique linguistique, cartographique etc. (Joseph Kossuth, Lauwrence Weiner, Bernar Venet, Roman Opalka,
Jerry Gretzinger ...).
joseph Kossuth Lauwence Weiner Bernard venet Roman Opalka Jerry Gretzinger
D : COMMUNICATION
Le quatrième critère porte sur l'aspect « communication » : L'artiste a t-il une volonté délibérée de communiquer à travers ses oeuvres un message quelconque ? (classé du plus "spiritualiste" au plus "sociétal").
D180 : plus vers le sociétal par des images "essentialisées", des illustrations, des caricatures, ... diffusées par des affiches, des reportages, ...
(J. Heartfield, R. Haussmann, F. Masereel, E. Pignon Ernest, ...).

Heartfield Haussman Masereel E Pignon Ernest
 
 
® Lemock (tous droits réservés)
Plan du site / Sitemap